Ce qui devait arriver arriva...

Publié le par LISOU POWA

Je m'interrogeais il  y a quelque temps sur le pourquoi de la disparition soudaine de mon  inspiration... Mais si, rappelez vous! elle était partie sans crier "GAREEEE!!!!".  cette disparition m'avait atteinte au plus profond du fond de moi même. 
En effet, je ne dormais  plus, je ne mangeais plus (et je vous interdit de me dire ou de penser que ça ne pouvait pas me faire de mal!),  j'avais des sueurs froides,  et je sursautais à  chaque  bruit en espérant que ça soit elle qui revenait me supplier de la garder...
Bon,  au bout de deux ou trois  semaines, elle est réapparue timidement (normal, elle avait honte cette pétasse!) et finalement, elle est repartie  comme la première fois, par la petite porte  et sans la claquée.  Mais cette  PUTE  n'est pas partie toute seule.
NON Mesdames et Messieurs! Ca aurait été trop simple et ça ne m'aurait pas fait assez chier (excusez moi, je deviens vraiment grossière mais vous allez comprendre pourquoi).
J'en étais où? Ah oui! cette PUTE est partie avec mon imagination! vous vous rendez compte? mon imagination s'est laissée rouler dans la farine, elle a été influencée, c'est sure! et pourtant elle était tellement sympa mon imagination, toujours là pour me rendre service, et moi, pauvre sotte, je l'alimentait souvent pour pas qu'elle se desseche! je pensais que ça lui suffirait, et faut croire que non... A l'heure qu'il est, mon imagination et mon inspiration sont déjà loin, elles ont surement pris l'avion pour un paradis fiscal quelconque et sans interet par rapport à ce que je leur offrais! pppppfffff!!!! elles ont rien compris!
Je les déteste!!! maintenant je me retrouve comme une merde a faire des photos pourries comme celle là, à la recherche de ces deux intrigantes dans mon environnement naturel parce que, comme le dit le grand pretre de la musique francophone Christophe Maé, "on se sait jamais".
j'ai d'abord essayer de les repérer sur mon bureau:
undefined
undefined











mais en vain, j'ai ensuite fait une immersion dans mon lave vaisselle (il ne faut écarter aucune piste!):
undefined
undefined








ce qui, en plus de n'avoir aucun interet, n'a servi à rien, j'ai décider d'aller voir dans un café ce qui pouvait s'y passer:
undefined








Voyant qu'il ne se passait rien, j'ai essayer de voir au fond de mon café si je pouvait localiser ces deux pétasses (je suis la fabuleuse LIZIRMA ou pas?):

undefined


Je dois avouer que je n'y ait trouver qu'un fond de café froid imbuvalble...







Pathétique vous dites? Tout à fait!!!

Alors écoutez moi bien, P'tites putes de médeuses! je vous lance un ultimatum: soient vous prenez le premier avion, vous revenez et on feras, à peu près comme si rien ne s'était passer, soit je viens vous chercher moi-meme, je vous tatanne la gueule, et je vous ramène de force et...
...non... vous ne voulez pas savoir...

Publié dans LISOUZ POWA...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jisee 21/01/2008 22:01

j'ai lançé un lisouthon:http://jisee.free.fr/?p=58

Thom la fouine 20/01/2008 16:44

peut-être que ta mère est une berrichonne qui s'ignore ! ;-)

Melody 19/01/2008 14:57

Hi hi, ma mère - qui n'est pas native du Berry - me disait souvent quand j'étais p'tite :- Me secoue pas comme un prunier, tu vas me faire tomber !  :oD

Thom la fouine 19/01/2008 13:27

bah quand même Mélo, en tant qu'artiste, tu pourrais soutenir un peu Lise plutôt que de la secouer comme un prunier (oui, on dit ça dans l'Berry !) Enfin, cela dit, je suis d'accord avec toi. Il faut que la Lisou se bouge un peu les miches si elle veut retrouver son imagination et son inspiration.

melo 18/01/2008 22:43

Bon, ça y est t'as fini ta crise d'artiste ? on peut avoir des articles maintenant ?